Tricot : le début du bonheur ?
Mood

Tricot : le début du bonheur ?

Mar 01, 2017 No Comment

J’ai toujours aimé la laine et le tricot. Mais d’aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais réussi à retenir la technique… Il aura fallu attendre 20 ans pour qu’enfin ça me rentre dans la tête ce fameux point mousse !

Malheureusement le tricot n’a pas bonne réputation : entre la laine qui pique et le look façon Marc Darcy à Noël (vous voyez très bien ce que je veux dire) c’est difficile de se faire une bonne opinion. Mais je reste persuadée que l’on peut se confectionner des petites choses très tendance maintenant, merci internet. Alors pourquoi le tricot ? Pourquoi une activité de mamie si jeune ?

Parce que c’est tendance

Eh oui ! Vous n’êtes quand même pas passées à côté du phénomène #pussyhatproject ? Mais si, ce petit bonnet rose à oreille de chat pour lutter contre le sexisme de notre chère Donald ! La tendance est également aux grosses mailles et grosses aiguilles.

Résultat de recherche d'images pour "tricot grosse maille"

Parce que ça rend zen

Étant quelqu’un d’extrêmement angoissée et stressée, j’avais besoin de trouver une activité qui m’aiderait à lâcher prise. Le tricot est parfait puisqu’il demande une certaine dextérité et les mailles ne doivent pas être trop serrées. C’est aussi une activité assez banale qui ne demande aucun effort physique ou mental, c’est l’idéal pour se vider la tête après une longue journée.

Parce que c’est super cosy

La laine (qui ne pique pas), quoi de plus réconfortant ? C’est doux, c’est moelleux, c’est chaud… Bref le paradis en hiver ! On peut tout tricoter : des couvertures, des housses de coussins, des pulls, des écharpes, des bonnets, etc. Non seulement vous tricotez ce que vous voulez mais en plus vous le faite selon vos goûts.

Pour la satisfaction du fait main

Vous pourrez dire : « c’est moi qui l’ai fait ! » et vous pourrez en être fière. Vous aurez une pièce unique, 100% fait maison, 100% local. Si votre laine est de bonne qualité vous pourrez garder votre pièce longtemps. Je trouve que c’est une super opportunité de faire quelque chose soi-même de A à Z dans un monde où l’on ne connaît pas vraiment la provenance des produits que l’on achète. Et qui sait ? Peut-être que vous allez vous découvrir une passion et devenir la prochaine gourou de la laine.

 

Ça vous tente aussi le tricot ? N’hésitez à partager votre expérience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *